Anne-Laure et Véronique sont accompagnatrices en montagne. Leur métier ? Nous faire découvrir les beautés et richesses de la nature. La rivière est un milieu qu’elles affectionnent tout particulièrement.

Et pour cause : « L’été, on apprécie d’y trouver ombre et fraîcheur. Les paysages sont paisibles. Et on peut observer une foultitude d’oiseaux, de libellules et d’insectes », expliquent-elles. Mais ce n’est pas tout ! Puissants torrents des Alpes, le Chéran et le Fier recèlent un or très pur (avoisinant les 24 carats). Charriées par les courants et déposées dans les graviers, quelques paillettes attendent d’être découvertes ! Et si on allait voir ?

Apprendre et s’amuser, les pieds dans l’eau

Tout l’été, Anne-Laure et Véronique guident les amateurs d’activités insolites au bord de la rivière. Dans leur sac-à-dos, elles emportent des pans américains, sorte de poêles qu’utilisaient les aventuriers du Far Ouest pour prospecter de l’or. Sur les abords du Chéran et du Fier, nous voici transportés avec amusement dans le vieux mythe californien. À l’aide de ce matériel léger et respectueux de l’environnement, les deux animatrices nous montrent comment prélever les cailloux et sables sur les berges. Immergés dans l’eau, les pans sont ensuite secoués d’avant en arrière, dans un mouvement circulaire. Petit à petit, les particules les plus légères sont évacuées. Avec un peu de chance et de persévérance, quelques trésors plus lourds se découvrent au fond des récipients…

Initiation orpaillage dans le Fier et le Chéran

L’excitation de la découverte

Dans la bonne humeur et la convivialité, on s’interpelle entre participants et on compare nos pans. On y débusque des hématites, indices laissant présager que l’or n’est pas très loin. Parfois, de vieux clous en fer. « Ce sont des témoins de l’Histoire ! Ils nous rappellent que le Massif des Bauges comptait autrefois de nombreux artisans cloutiers », précise Véronique. Plus rarement, mais toujours avec une grande émotion, quelques paillettes d’or se révèlent ! Précieusement recueillies dans un tube, elles constituent alors un brillant souvenir de vacances. Ici, pas de ruée vers l’or mais le plaisir d’explorer un milieu naturel sensible et de s’initier aux techniques traditionnelles de l’orpaillage.

On aime :   

  • La proximité avec la nature et l’observation de la biodiversité aquatique
  • L’approche à la fois ludique et pédagogique des animatrices
  • L’originalité de l’expérience, à vivre en famille

En pratique :

  • Les initiations ont lieu aux dates suivantes, de 14h00 à 16h30, et sont encadrées par Véronique Riondy ou Anne-Laure Martin :
    Mercredi 29 juillet (Véronique)
    Mercredi 5 août (Anne-Laure)
    Mercredi 12 août (Véronique)
    Mercredi 19 août (Anne-Laure)
    Mercredi 26 août (Véronique)
    Samedi 12 septembre (Anne-Laure)
  • Accessible dès 8 ans
  • Chaussures d’eau, protection solaire, et chapeaux recommandés.

Contactez Véronique Riondy | Contactez Anne-Laure Martin